Le programme Abbadie universel

L’objectif de ce programme est de donner vie, dans ce vaste domaine en participant au rayonnement scientifique, à la transmission des connaissances et pour un enseignement des sciences entrant dans une démarche universaliste en respectant la règle absolue de l’égalité des chances.

La science à Abbadia

Exploration du ciel et des étoiles
  • Projet Méridienne : L’observatoire à Abbadia a été un observatoire astrométrique consacré à la cartographie du ciel. Aujourd’hui, pour cette science loin d’être dépassée, le relais a été pris par le satellite Gaia, lancé en décembre 2013. La remise en fonctionnement de la lunette méridienne a pour but d’illustrer auprès du public, des scolaires et des étudiants l’observation astrométrique dite « méridienne ». La visualisation du passage « au méridien » des astres sur écran (de jour comme de nuit) servira de support à la vulgarisation scientifique et à l’explication de la rotation de la Terre et du mouvement des corps du système solaire (Soleil, Lune, planètes) illustrées par des observations publiques. Des classes de collège ou de lycée sélectionnées pourront effectuer un travail autour de ces observations durant l’année scolaire avec des retransmissions d’images dans leurs établissements.
  • Projet « Fripon » : Le projet « Fripon » a pour but d’observer les météores et les chutes de météorites sur le sol français en collaboration avec les projets similaires des pays limitrophes. Pour cela il est nécessaire d’installer dans chaque région une caméra automatique d’observation du ciel. Le site d’Abbadia est particulièrement bien situé au pays basque. La caméra sera installée au sommet du donjon. Une exploitation scientifique et pédagogique associant scolaires, étudiants et astronomes amateurs est prévue.
Géologie, observation et mesure de la Terre

Antoine d’Abbadie, géographe, cartographe, s’est passionné entre autre, pour les problèmes de la déviation de la verticale, de l’intensité de la pesanteur et des petits mouvements du sol et de la latitude. Il a, pour parvenir à des résultats en terme d’observation, conçu un instrument à cet effet, nommé « Nadirane ».

Ce dispositif a été détruit après sa mort et c’est autour de ce dispositif que l’Académies des sciences, accompagnée par l’Institut de Physique du Globe définie une nouvelle scénographie pour l’Observatoire d’Abbadia.

Dans sa nouvelle configuration, l’aile Nord Ouest d’Abbadia, consacrée à l’observation et à la géophysique profitera de deux espaces, distribués sur deux niveaux : au rez-de-chaussée, la salle de l’observatoire et au second, la salle Jean Dercourt. Sera proposée, une traversée des siècles en passant de l’observation et de son instrumentation datant de l’époque d’Antoine d’Abbadie, à l’observation contemporaine, dans la salle Jean Dercourt dotée d’un mur d’écran permettant l’observation en temps réel. Ce dispositif sera accompagné d’une exposition d’instruments et de panneaux pédagogiques.

La verticale sera l’axe choisi pour cette nouvelle scénographie. C’est de bas en haut que les déplacements s’opéreront et c’est de bas en haut que les visiteurs comprendront l’évolution des méthodes et des moyens.

Afin de redonner vie à cet instrument de mesure géophysique original et unique au monde, l’Académie des sciences a décidé de reconstituer l’envergure de la Nadirane à son emplacement historique dans l’observatoire d’Abbadia. C’est par des techniques et des matériaux modernes que les observations du 19e siècle seront visualisées en direct, depuis le socle historique de la Nadirane situé dans la cave de l’Observatoire.

Les mouvements telluriques observés autrefois grâce au bain de mercure, seront aujourd’hui révélés au moyen de deux sismomètres pendulaires qui commanderont le laser. Les vibrations réelles et permanentes de la Terre liées à l’agitation océanique et aux séismes lointains et régionaux seront ainsi visualisées.

  • Station Sismo : En complément de ce dispositif et en partenariat avec l’Institut de Recherche en Astrophysique et en Planétologie (IRAP) de l’Observatoire Midi-Pyrénées/Université Paul Sabatier (Toulouse), une station sismologique implantée dans le socle historique de la Nadirane, inscrit Abbadia dans le grand réseau transfrontalier de surveillance de l’activité sismique de la chaîne Pyrénéenne. Plus que jamais l’Académie des sciences positionne Abbadia dans sa vocation première d’Observatoire scientifique.
  • Vigie Ciel : L’Académie des sciences est partenaire du projet Vigie-Ciel, le programme de science participative porté par le Muséum National d’Histoire naturelle. Vigie-Ciel comprend un volet Vigie-Ciel Ecole et est en synergie avec Vigie-Nature, Vigie Mer et Vigie-Nature École.

Le but de ce projet, dont le rayonnement est national et qui accompagne le réseau « Fripon » de détection, est de faire découvrir les météorites et d’éduquer à leur reconnaissance afin de pouvoir aller les chercher quand elles sont tombées. Il repose sur la construction d’un site web participatif et d’un réseau humain de correspondants régionaux pédagogiques et académiques. Les correspondants régionaux disposeront de matériaux pédagogiques (exemples de météorites, matériel de terrain, loupes binoculaires… qui pourront être mis à disposition des médiateurs culturels et pédagogiques locaux. Le site web permettra de rapporter les observations de météores et de diagnostiquer ses trouvailles, et de s’informer sur les campagnes de recherche sur le terrain en cours ou passées. Il permettra aussi de mettre et récupérer en ligne les données vidéo des réseaux de caméras « Fripon » participatif et Vigie-Ciel.

Les enjeux scientifiques sont importants et s’inscrivent dans le cadre d’un programme ambitieux de formations et de diffusion des méthodes de reconnaissance, de recherche, de manipulation et d’étude des météorites.

Géodésie et cartographie

Antoine d’Abbadie a organisé des expéditions dont l’un des buts était la cartographie des contrées visitées. Cela nous donne l’occasion d’expliquer les principes passés et actuels de la cartographie (mesure des longitudes et latitudes des lieux et construction de cartes) et de la géodésie (mesure de la Terre).

La pédagogie à Abbadia

Offre culturelle pédagogique sur la biodiversité et les énergies renouvelables : Exploration scientifique, voyage imaginaire et carnet d’artiste (réalisée par le CPIE Pays Basque)

A l’image d’Antoine d’Abbadie, explorateur scientifique du 19e siècle, il sera proposé aux élèves d’expérimenter une démarche d’exploration d’un territoire. Le site naturel de la corniche basque et le château observatoire d’Abbadia vont constituer l’espace étudié par la mise en place de sorties terrain et de visites découvertes.

Par la suite, des ateliers d’expérimentation scientifiques en lien avec les différentes thématiques découvertes sur le lieu, et de pratiques artistiques liées aux arts plastiques vont permettre aux élèves de développer une connaissance pluridisciplinaire du site, de son histoire, de ses valeurs environnementales et patrimoniales.

La constitution d’un récit du voyageur pourra être le fil rouge du projet, il favorisera ainsi la consolidation des apprentissages des élèves en matière d’expression écrite et orale.