La Maison de Louis Pasteur et Terre de Louis Pasteur

maison-pasteurNous connaissions des lieux dédiés à la mémoire et au patrimoine du passé : Mémorial Charles de Gaulle, de Caen, du mur de Berlin, de l’abolition de l’esclavage, etc. Il s’agit de ce dont nous avons hérité, ce que nous avons créé nous-mêmes et que nous voulons transmettre aux générations futures.

Mémoire et patrimoine que nous souhaitons voir perdurer, dont nous voulons favoriser l’essor, ne peuvent donc être des Mémoriaux, ce sont des Centres d’interprétation.

Le terme de Centre d’interprétation (CI), d’usage récent, est encore peu répandu, du moins comme appellation principale, hormis dans le cas des CIAP (Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine, comme il en existe à Annecy, Besançon, Chambéry, Narbonne, etc.).

La fonction première d’un Centre d’interprétation du patrimoine est d’interpeller le public pour lui donner à voir un espace, un individu, une méthode dans ses multiples dimensions. Pour cela, toutes les disciplines, scientifiques, mais aussi artistiques, sont mobilisées. Les différentes techniques de médiation sont investies de la mission de parler au mieux du sujet pour les publics visés. Il s’agit de faire vivre une expérience au visiteur.

L’Académie des sciences avec l’EPCC Terre de Louis Pasteur ont ainsi décidé de créer à Arbois (Jura) un Centre d’interprétation du patrimoine pour la science en lien avec la « Méthode Pasteur ». Il a pour objet de rendre ce bienfaiteur de l’humanité plus contemporain au profit des sciences, de leur enseignement et de la mémoire du monde.

Pour un Centre d’interprétation du patrimoine, c’est la communication, le contenu scientifique, la pédagogie positive en science et la médiation qui sont centraux, contrairement à un musée, dans lequel les valeurs sont portées par les objets, pour qui ils sont souvent conçus comme le dernier maillon. La collection, les expositions, les lieux ne sont pas les clefs de voûte du dispositif, ce sont plutôt les cheminements discursifs, les scénographies, les contenus de médiation scientifique qui constituent la démarche du Centre. Ainsi, pour que Pasteur universel puisse apporter tous les éléments nécessaires au fonctionnement d’un Centre d’interprétation du patrimoine, il est nécessaire de développer un programme qui va élaborer les contenus scientifiques et pédagogiques indispensables au fonctionnement.

Visiter le site Terre de Louis Pasteur