Faire connaître la science

Les scientifiques ont bien compris la nécessité d’améliorer la transmission des connaissances au public. Pour autant, des contradictions demeurent :

  • les citoyens ont une forte attente vis-à-vis de la science, de la médecine, mais appréhendent aussi le progrès technologique ;
  • les sciences sont un prodigieux vecteur de progrès social et de croissance économique, mais les vocations scientifiques décroissent ;
  • de nombreux outils de haute technologie sont utilisés au quotidien, mais leurs usagers connaissent rarement les principes de leur fonctionnement.

Cette situation dénote un isolement trop important du monde de la recherche vis-à-vis des peuples : un nouveau rapport entre la science et la société doit donc être inventé, un universalisme scientifique contemporain qui parle à chacun.
Depuis 350 ans, l’Académie des sciences contribue au développement des sciences. C’est son rôle, aujourd’hui, de promouvoir cet universalisme du 21e siècle, et ce programme en est le programme phare.

Pour un apprentissage du raisonnement

Expliquer la démarche scientifique est un pas important vers l’universalisme scientifique. Diffuser les connaissances n’est pas dicter des « vérités », mais transmettre à chacun la capacité de raisonner pour comprendre, et forger ainsi son esprit critique. En donnant à voir le parcours des personnalités choisies pour l’incarner, Pour un universalisme scientifique constitue un support original à cette démarche d’apprentissage du raisonnement à destination de tous les publics.

Une démarche innovante

Art et science :
une même dimension créative

Comment le processus de recherche fait-il appel à l’imagination, l’intuition ou l’esthétique ? La création artistique et la création scientifique relèvent-elles de la même démarche universaliste? Le programme Pour un universalisme scientifique teste ces interrogations à travers plusieurs approches transversales – art numérique, art de vivre et écrit – qui, en irriguant les différents triptyques, leur confèrent une dimension culturelle.

Donner vie à la science pour permettre son appropriation : Pour un universalisme scientifique met en lumière des personnalités qui ont marqué leur temps, dans leur milieu d’origine – au sein de propriétés léguées à l’Académie – et à travers leur domaine scientifique d’excellence.

Pour un universalisme scientifique repose sur le triptyque savant/lieu patrimonial/discipline
scientifique :

  • Louis Pasteur, sa maison (Arbois, Jura), les sciences du vivant ;
  • Antoine d’Abbadie, son château observatoire d’Abbadia (Hendaye, Pyrénées-Atlantiques), les sciences de l’univers ;
  • Adolphe de Lépinay, son domaine du Ry-Chazerat (Journet, Vienne), les technologies au service de l’environnement.

Les actions proposées en chaque lieu s’inspirent du parcours personnel et de l’apport scientifique
des savants, tout en s’inscrivant dans les spécificités économique, environnementale et culturelle du territoire qui a constitué leur cadre de vie.

pasteur_universel
lepinay_universel
lepinay_universel

Des thématiques ancrées dans le 21e siècle

Adolphe de Lépinay

agro-paysages et urbanisation, chimie verte et agriculture raisonnée, sur les traces d’Adolphe de Lépinay, concepteur du canal de Panama et réalisateur de tracés de chemin de fer en…

Antoine d’Abbadie

observations de la Terre et du ciel, métrologie de l’espace et du temps, sur les traces d’Antoine d’Abbadie, voyageur et cartographe, auteur de mesures de la verticalité de…

Au coeur des territoires

C’est au sein de nos régions que les grands scientifiques incarnant Pour un universalisme scientifique ont mené leurs travaux.
Aujourd’hui, leurs demeures, ainsi que leur environnement, gardent la marque de leur oeuvre. En choisissant de développer sa mission de diffusion des connaissances autour des trois pôles régionaux de ce programme, l’Académie des sciences va au devant de ses concitoyens et renforce ainsi l’accessibilité des sciences au plus grand nombre.